Traduction ou la lecture en profondeur: analyse des traductions françaises de Grande Sertão : Veredas de João Guimarães Rosa

Tradução ou leitura aprofundada: análise das traduções francesas de Grande Sertão: Veredas de João Guimarães Rosa

Autores

DOI:

https://doi.org/10.34019/2318-3446.2020.v8.30858

Palavras-chave:

leitura, tradução literária, Grande Sertão: Veredas

Resumo

Selon André Gide, la traduction serait la manière la plus parfaite de lire un texte, aphorisme retrouvé aussi chez Muntaner, Plassard, entre autres. En effet, la lecture effectuée dans le but de servir à la traduction d’une œuvre ne possède pas les mêmes caractéristiques que la lecture pratiquée par un lecteur commun. Ainsi, en ayant conscience de l’importance de la lecture approfondie pour la traduction, ce travail se penchera sur l’analyse des deux traductions françaises de l’œuvre Grande Sertão: Veredas, de João Guimarães Rosa, intitulées Diadorim, dans le but d’identifier les différentes lectures faites du texte-source. Pour ce faire, l’on utilisera comme base théorique les œuvres de Plassard, Walter Benjamin, Ladmiral, Wuilmart, entre autres.

Referências

BALLARD, Michel. Censure et traduction. Arras : Artois Presses Université, 2011.

BENJAMIN, Walter. La tâche du traducteur. Traduit de l’allemand par Cédric Cohen Skalli. Paris: Payot & Rivages, 2011.

BERMAN, Antoine. Jacques Amyot, traducteur français. Essai sur les origines de la traduction en France. Paris: Belin, 2012.

BERMAN, Antoine. La traduction et la lettre ou l’auberge du lointain. Paris: Seuil, 1999, [1985].

BERMAN, Antoine. Pour une critique des traductions: John Donne. Paris: Gallimard, 1995.

BRUNEAUD-WHEAL, Karen. La double contrainte du traducteur de sociolectes littéraires: entre adéquation et acceptabilité. In: Le double en traduction ou l’(impossible ?) entre-deux. Coll. Dirigée par Michaël Mariaule et Corinne Wecksteen. Arras: Artois Presses Université, 2011.

ECO, Umberto. Dire presque la même chose, expériences de traduction. Traduit par Myriem Bouzahier. Paris: Grasset, 2010 [2003].

GOBARD, Henri. L’aliénation linguistique. Paris: Flammarion, 1976.

HŒPFFNER, Bernard. In: WECKSTEEN, Corinne. De Janus à Ménechme: Portrait du traducteur en agent double. Le double en traduction ou l’(impossible ?) entre-deux. Artois Presses Université, 2011. p. 32.

LADMIRAL, Jean-René. Traduire: théorèmes pour la traduction. Paris: Gallimard, 2010, [1994].

LADMIRAL, Jean-René. Esquisses conceptuelles, encore… . In: Palimpsestes: traduire ou vouloir garder un peu de la poussière d’or. Paris: Presses Sorbonne Nouvelle, 2006.

LADMIRAL Jean-René, Technique et esthétique de la traduction. Quelle théorie pour la pratique traduisante ?, Actes des Journées européennes de la traduction professionnelle, Encrages, n°17, Paris: Hachette, p. 190-197, 1987.

MARINHO, Marcelo. João Guimarães Rosa. Paris: L’Harmattan, 2003.

PLASSARD, Freddie. Lire pour traduire. Paris: Presses Sorbonne Nouvelle, 2007.

PROUST, Marcel. Préface. Sur la lecture. In: RUSKIN, John. Sésame et les lys. Traduit par Marcel Proust. Paris: Mercure de France, 1906 [1865].

ROSA, João Guimarães. Grande Sertão: Veredas. Rio de Janeiro: Livraria José Olympio, 1956.

ROSA, João Guimarães. Diadorim. Traduit du brésilien par Jean-Jacques Villard. Paris: Albin Michel, 1965.

ROSA, João Guimarães. Diadorim. Traduit du brésilien par Maryvonne Lapouge-Pettorelli. Paris: Albin Michel, 1991.

WUILMART, François. La traduction littéraire: source d’enrichissement de la langue d’accueil, RiLUnE, n° 4, 2006.

WUILMART, Françoise. Traduire, c’est lire. TransLittérature, Hiver, n° 20, 2000.

Downloads

Publicado

2020-12-21